*****

Des représentants des Pays de Vilaine aux Pays-Bas,
à Lochem, du 13 au 15 novembre 2018,
dans le cadre du programme transnational Interreg-Ecco.

 


 

Depuis septembre 2017, EPV est le partenaire français du projet de coopération transnationale Interreg-Ecco. D'une durée de 3 ans il réunit 11 partenaires représentant 6 pays de l'Europe du Nord-Ouest (Belgique,Pays-Bas, Allemagne, Irlande, Pays de Galles et France). L’objectif de ce projet consiste à accélérer le développement de projets collectifs de production d’énergie renouvelable (appelés « ECCO ») caractérisés par une gouvernance locale, un engagement et un financement local et des bénéfices restant sur le territoire concerné. Il s’agit de mettre en place un réseau de partage des expériences et savoir-faire à travers l’Europe du Nord-Ouest et de favoriser l’accompagnement et la formation. Ce projet vise également à engager davantage de citoyens dans la transition énergétique.

L'’association EPV a pour rôle principal d’accompagner le développement des ECCO (par une méthodologie, une structuration...) et d’organiser un cadre de tutorat (formations sur toutes les phases d’un projet, mise en place d’un réseau d’experts…), avec l’appui de son sous-partenaire, l’association Eoliennes Citoyennes à Plessé, dont le projet éolien citoyen fait office de projet ECCO vitrine.

Après un lancement officiel du projet Interreg-ECCO réunissant tous les partenaires européens à Killarney en Irlande, en mars 2108, la deuxième réunion transnationale s'est déroulée durant 3 jours, à Lochem aux Pays-Bas, du 13 au 15 novembre. Sept personnes des Pays de Vilaine, représentant non seulement l’association EPV, mais aussi les projets éoliens de Plessé et Saint-Ganton, les projets photovoltaïques de l’association Etoile Solaire, et Mobhilis (bureau d’études spécialisé dans les solutions de mobilité pour les collectivités) ont visité des installations techniques, participé à des séances de partage d’expériences dans différentes filières énergétiques et à des ateliers sur le soutien des modèles économiques par les gouvernements, les acteurs locaux, les agriculteurs et les citoyens. A cette occasion, l’association EPV a porté l’action des Pays de Vilaine auprès des partenaires européens en témoignant sur les relations entre les projets collectifs et les gouvernants, en animant un atelier sur la méthodologie autour du plan de développement local et en faisant un retour d’expérience sur le parc éolien citoyen de Béganne avec d’autres porteurs de projet.

La prochaine rencontre transnationale Interreg-ECCO se déroulera à Redon, du 13 au 15 juin 2019.

 

 

Le parc éolien public et citoyen d'Avessac

Le projet du parc éolien d'Avessac est situé au nord-ouest de la Loire-Atlantique, à un peu moins de 10 km au sud-est de Redon et à environ 3 km du bourg d'Avessac, et à proximité de l'étang de Tesdan.

Il comporte 5 éoliennes de 2 MW chacune et d'une hauteur approchant les 150 m en bout de pale. Le chantier, en cours depuis le printemps 2016, s'est achevé début 2017. Les éoliennes seront exploitées pendant 20 ans minimum.

La SAS Ferme Éolienne d'Avessac (FEA) a été créée en 2012 par l'association EPV et la société privée Abo Wind pour co-développer le parc éolien d'Avessac. En 2016, deux Sociétés d'Économie Mixte (les SEM Sergies dans la Vienne et SIPEnR dans la région parisienne) et Énergie Partagée Investissement (EPI) ont rejoint l'association EPV dans le capital et la gouvernance de la SAS FEA en reprenant les parts du développeur privé Abo Wind.

 

Le projet résumé en vidéo de 10 minutes, depuis ses débuts jusqu'à l'inauguration du parc.
Réalisée par la société de production redonnaise Scopidrone, cette présentation de la Ferme Eolienne d'Avessac retrace les grands moments du projet.

Découvrir la vidéo

 

Pour permettre l'investissement des habitants du territoire, la SAS Tesdan le vent (TLV) a été créée en mai 2017 pour reprendre les parts qu'EPV détient dans la FEA, à hauteur de 23 % du capital. Elle réunit les citoyens qui ont créé des clubs d'investisseurs en vue de participer au parc éolien. Plus de la moitié des actions de Tesdan le vent seront cédées aux citoyens du territoire et aux collectivités territoriales.

La société Tesdan le vent est construite autour d'une gouvernance par collège :

  • un collège des clubs d'investisseurs
  • un collège des collectivités territoriales
  • un collège EPV.

Au sein de chaque collège est prévu un fonctionnement coopératif (un actionnaire = une voix). Les futurs représentants de TLV porteront la voix de la société au sein du Conseil de direction de la société FEA.

Les éléments financiers

Le coût global du projet est d'environ 20 millions d'euros, dont 15 % sont apportés en quasi fonds propres (3 M€). Le reste a été emprunté auprès d'organismes bancaires. Au sein de la FEA, les apports se répartissent de la manière suivante :

  • SEM Sergies :     1 530 k€
  • SEM SIPEnR :        690 k€
  • Tesdan le vent :      690 k€
  • EPI :                            90 k€

Le coût des éoliennes représente la moitié du coût global du projet. L'autre moitié couvre les fondations, la voirie, les raccordements, le développement, le suivi de chantier et les frais financiers.

Un contrat d'achat garanti sur 15 ans ainsi que des conditions tarifaires définies à l'avance permettent d'envisager avec peu d'incertitudes les bénéfices minimun attendus.

Une part des charges de FEA concernera des actions en faveur de la Maitrise de la Demande en Énergie (MDE), car c'est un des objectifs du projet que de contribuer à réduire localement les consommations énergétiques en même temps qu'il développe les moyens de production. 30 000 € seront ainsi affectés chaque année à des actions éducatives et pédagogiques en direction des citoyens du territoire.

L'exploitation du parc sera suivie localement par Site à Watts Développement (SWD), société de services spécialisée en ingénierie de projets citoyens, issue du groupe EPV. SWD est déjà en charge du suivi d'exploitation des sites de Béganne et Sévérac-Guenrouët, les deux autres parcs éoliens citoyens développés par EPV sur le territoire. Cette particularité unique en France de suivi technique et d'accompagnement citoyen de ces parc par SWD assure l'écoute, la participation et l'implication des citoyens dans la gestion et l'exploitation.

Pour en savoir plus, télécharger la documentation

Pour de plus amples informations, contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La construction du parc en quelques images

 

Les études de vent (mât de mesure sur site pendant plus d'un an) corrélées aux données météo long terme permettent d'estimer la production d'électricité à 22 000 MWh/an, soit l'équivalent de la consommation de 7 000 habitants (tous usages électriques compris)*.

* Données de consommations tous usages confondus issues de l'étude du profil énergétique de la Communauté de Communes du Pays de Redon, diligentée par le département du Morbihan en janvier 2014.

Récapitulatif historique

  • 2005 - Identification du site par EPV
  • 2008 - Premières études
  • 2012 - Création de la société d’exploitation Ferme Éolienne d’Avessac (FEA)
  • 2014 - Obtention du permis de construire
  • 2016 - Début du chantier / Permis de construire modifié
  • 2017 - Création de la SAS Tesdan le vent (TLV) / Mobilisation citoyenne

 

 

 

 


 

 

 

Copyright © 2019 EOLIEN CITOYEN - Eoliennes en Pays de Vilaine - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public